Derrière les ventes record d’Apple, les inquiétudes s’accumulent – L’Expansion

La magie d’Apple n’opère plus. Le groupe a beau publier de nouveaux chiffres « record » et s’autocongratuler à coup de superlatifs « extraordinaires », « phénoménaux », « formidables », les analystes ne retiennent que les aspects qui fâchent. A savoir un bénéfice net sur le dernier trimestre de l’année 2012 qui reste stable sur un an à 13,1 milliards de dollars. Un montant propre à faire pâlir d’envie tous les groupes de la terre mais qui stagne. Un mot horrible pour les investisseurs. D’autant qu’Apple avait habitué le marché à des croissances « à deux chiffres ».

Le chiffre d’affaires, pourtant, a continué lui à grimper de 18% à 54,5 milliards de dollars. Soit plus que les ventes annuelles de Google! Mais cette divergence entre évolution du profit et des revenus signifie mathématiquement que les marges d’Apple baissent. Encore une chose que la bourse n’aime pas.

Car le titre a reçu une véritable punition. Dans les échanges suivant la clôture de la bourse, l’action Apple plongeait de 10,38% à 460,64 dollars mercredi soir. Si la chute se confirme jeudi en séance physique, le titre sera retombé à son niveau d’il y a un an. En septembre, juste avant le lancement de l’iPhone 5, il caracolait encore à plus de 700 dollars, un sommet historique.

Des ventes records, mais quid de l’iPhone 5 ?

Et pourtant, Apple n’avait jamais vendu autant d’iPhone et d’iPad sur un trimestre. Cupertino n’a pas manqué la période de fêtes, écoulant 47,8 millions de son célèbre smartphone et 22,9 millions de tablettes. Ce qui représente tout de même des croissances de 29% et de 49% sur un an. A peine en deça des prévisions des analystes. CNN avait interrogé 57 analystes et recueilli leurs prévisions pour le quatrième trimestre. La moyenne s’élevait alors à 49,5 millions. Tim Cook s’est d’ailleurs appuyé sur ces ventes record pour balayer les interrogations sur la baisse de la rentabilité: «  »Le plus important pour nous, c’est que les consommateurs aiment nos produits », a assuré Tim Cook ».

Mais là subsiste un autre doute. Depuis quelques mois, des rumeurs en provenance des sous-traitants asiatiques ont laissé entendre qu’Apple avait fortement réduit ses demandes de composants pour l’iPhone 5. La presse s’était alors emballée en y voyant des ventes décevantes par rapport aux estimations. Tim Cook a largement remis en cause ces rumeurs. Conseillant de « s’interroger sur leur exactitude » et soulignant que même si elles étaient fondées, « il serait impossible d’interpréter ce que cela signifie vraiment pour notre activité », il se justifie par la complexité de la chaîne d’approvisionnement de la firme, qui dispose « de multiples sources pour nos composants », a-t-il insisté.

Reste qu’il a refusé de donner le nombre exact d’iPhone 5 écoulés. Il s’est contenté de ne communiquer qu’un seul chiffre, à savoir la croissance à trois chiffres des ventes de l’iPhone 5 en Chine. Tim Cook ne s’est sans doute pas trompé en affirmant que la Chine deviendrait le premier marché d’Apple. Le groupe affiche globalement dans ce pays un chiffre d’affaires en hausse de 67% sur un an. »Il est peu probable que (ces prévisions) atténuent toutes les inquiétudes sur l’iPhone », ont souligné les experts de la banque Barclays.

Des prévisions décevantes

Pour couronner le tout, Apple a particulièrement déçu avec une révision à la baisse de ses prévisions pour le trimestre entamé début janvier, le deuxième de son exercice décalé. Cupertino dit tabler sur un chiffre d’affaires de seulement 41 à 43 milliards de dollars sur le trimestre, quand la prévision moyenne des analystes était jusqu’ici de 45,6 milliards.

Le directeur financier, Peter Oppenheimer, a également précisé que le groupe avait changé d’approche et ne donnait plus comme auparavant une prévision « prudente » mais « une fourchette à l’intérieur de laquelle nous comptons publier » les résultats. Terminées, donc, ces annonces fracassantes de ventes explosant toutes les prévisions ? Peut-être bien.

Source Article from http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/derriere-les-ventes-records-d-apple-les-inquietudes-s-accumulent_369842.html
Derrière les ventes record d’Apple, les inquiétudes s’accumulent – L’Expansion
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNEkA77cHNEnHgI0IkQVkjUxnGiZEw&url=http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/derriere-les-ventes-records-d-apple-les-inquietudes-s-accumulent_369842.html
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

L’homme de Néandertal cloné ? C’était une erreur de traduction – TF1

Un projet fou a rapidement fait le tour de la Toile et des médias mercredi : un professeur anglais enseignant la génétique à Harvard voudrait reconstituer l’ADN de l’homme de Néandertal, une espèce éteinte il y a près de 33.000 ans. Mais l’information est erronée et vient d’une erreur de traduction faite par The Independent.

Interviewé par le magazine allemand Der Spiegel, George Church expliquait en réalité qu’il est « théoriquement possible » qu’un jour nous puissions cloner un homme de Néandertal, dont le génome a été décodé en 2009. La méthode : récupérer l’ADN sur des os fossilisés, l’intégrer dans une cellule souche humaine et cloner ensuite le résultat.

Mais il faudrait, pour cela, commencer par créer une femme Néandertal, qui puisse recevoir ensuite des foetus et accoucher d’eux… Le journal anglais a donc mal interprété ses dires. D’autant plus que le scientifique, mettant fin mardi aux rumeurs dans le Boston Herald, a précisé qu’il était lui-même opposé à un tel projet.

Source Article from http://lci.tf1.fr/science/environnement/cloner-l-homme-de-neandertal-il-s-agissait-d-une-erreur-de-traduction-7787041.html
L’homme de Néandertal cloné ? C’était une erreur de traduction – TF1
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNHrfgn6wX-6WpDTEZ_o9zy4ZqlVMA&url=http://lci.tf1.fr/science/environnement/cloner-l-homme-de-neandertal-il-s-agissait-d-une-erreur-de-traduction-7787041.html
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

Mega : des ayants droit s’attaquent déjà à Kim Dotcom… sur YouTube – Clubic


Quelques jours seulement après son lancement, Mega est déjà sous le feu des ayants droit, plus ou moins directement. La vidéo de la conférence de lancement du service a effectivement été retirée de YouTube pour atteinte présumée au droit d’auteur.

Logo Mega

Kim Dotcom a lancé Mega en grande pompe, avec un spectacle combinant reconstitution du raid du FBI, phases de concert et conférence de presse proprement dite. Pour permettre au plus grand nombre de vivre ou revivre l’évènement, le fondateur de Mega a publié hier la captation, diffusée en direct quelques jours plus tôt, sur son propre compte YouTube.

Mais quelques heures seulement après sa mise en ligne, la vidéo était rendue inaccessible pour atteinte au droit d’auteur : « Incroyable : la GEMA (équivalent allemand de la Sacem, ndlr) a fait retirer notre vidéo, » s’est étonné Kim Dotcom sur Twitter. Et d’ajouter : « Chère GEMA, toutes les chansons de la conférence de presse sont mon contenu. Et les artistes qui sont intervenus nous ont donné la permission. C’est quoi ce bordel ? » Le retrait d’une vidéo ne demande pas de validation humaine, mais depuis peu, faire réclamation entraine lui aussi une réaction immédiate, la vidéo est donc à nouveau en ligne, en attendant que l’équipe de YouTube ne tranche.

L’histoire se répête : Universal avait fait retirer la vidéo Mega Song, dans laquelle des personnalités comme Alicia Keys, Kanye West ou will.i.am faisaient la promotion de feu Megaupload. C’était pourtant une création originale sur laquelle la maison de disques n’avait aucun droit. Cette fois encore, Kim Dotcom annonce donc que son équipe juridique s’est emparée de l’affaire, et que la GEMA peut attendre un courrier.

Source Article from http://www.clubic.com/internet/actualite-537270-mega-retrait-video-youtube-par-gema.html
Mega : des ayants droit s’attaquent déjà à Kim Dotcom… sur YouTube – Clubic
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNFNHmHKDZuxWAMci8bWNoKDmP-Rww&url=http://www.clubic.com/internet/actualite-537270-mega-retrait-video-youtube-par-gema.html
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

Blackberry 10 : notre premier aperçu – Le Figaro

Un clavier prdictif sensationnel, la sparation radicale des mondes personnels et professionnels et un accs constant au flux des services connects: voil les grands concepts du nouveau systme d’exploitation Blackberry 10 de RIM (Research In Motion). Le systme, c’est un peu l’me d’un appareil. C’est lui qui conditionne la faon de s’en servir, comme le tableau de bord d’une voiture ou la tlcommande de la tl. De sa qualit, dpend la facilit d’utilisation ainsi que la puissance des services disponibles. Aprs avoir domin le march des tlphones intelligents, RIM s’est vue rattrape puis dpasse par les appareils sous iOS (Apple) ou Android (Google). Elle compte donc normment sur le lancement de ce produit, peaufin pendant plus de deux ans, pour revenir dans la course.

Le Blackberry Dev Alpha B ( droite) et un iPhone 5.
Le Blackberry Dev Alpha B ( droite) et un iPhone 5.

La prise en main

Baptis Dev Alpha B, le modle que nous avons essay a t fourni aux programmeurs pour le dveloppement d’applications. Les produits grand public qui seront lancs prochainement devraient lui ressembler comme deux gouttes d’eau, en termes de spcifications mais aussi d’exprience utilisateur. Un peu plus grand qu’un iPhone 5 et disposant d’un cran 4,2 pouces (1280 x 768 pixels) offrant la meilleure densit d’affichage du march (350 dpi), le Dev Alpha B s’est avr particulirement fluide et agrable utiliser. Aucune latence notable lors des lancements d’applications, ni en surf. La possibilit d’agrandir une vido HD en cartant simplement deux doigts, tout en la laissant tourner, nous a convaincu de la puissance exceptionnelle de la machine.

L’interface

A contrario des iPhone et Galaxy, l’image du nouveau Blackberry n’occupe pas entirement l’cran. Il subsiste une petite zone tactile extrieure d’un millimtre d’paisseur, permettant d’inventer des gestes indits, comme un L invers pour revenir l’accueil. De mme, le dverrouillage s’effectue-t-il d’une simple pression, plus facile raliser que le glissement de doigt adopt par ses rivaux. La grande innovation consiste rendre accessible toute sa vie sur un seul cran. Un menu vertical situ gauche (Blackberry Hub) regroupe ainsi l’ensemble des services connects (Facebook, Twitter, mails, rendez-vous..). Il se dvoile en glissant le pouce du bord vers le centre de l’cran. Mme principe sur la droite o l’on retrouve les applications les plus usites ainsi que leurs notifications. Il s’agit de ne plus perdre de temps lancer et fermer des programmes la manire des smartphones traditionnels: tous les services rellement utiles demeurent accessibles immdiatement. Et s’il existe toujours un menu compos d’icnes comme sur l’iPhone, il ne sert qu’ configurer l’cran principal.

Le clavier

C’est l’lment qui nous a le plus impressionn. Aprs avoir sduit nombre d’utilisateurs avec ses larges claviers touches, RIM tente aujourd’hui d’offrir le mme niveau de confort avec une solution tactile. Utilisable avec une seule main, elle propose un mode prdictif rvolutionnaire. A peine avons-nous tap une lettre qu’elle prsente une slection de mots faire glisser d’une petite pichenette. Ceux-ci sont issus du scan automatique de tous nos changes mails et de nos rseaux sociaux. Ainsi, un adepte des textos accdera-t-il un assortiment orient SMS. Il devient mme possible de mler jusqu’ 3 langues diffrentes dans le mme message et de bnficier de prdictions adaptes. A l’usage, le procd s’est rvl ahurissant de facilit, offrant une rapidit d’criture encore inconnue sur mobile.

La vie prive

Intgrant deux partitions mmoire totalement indpendantes, Blackberry 10 permet de scinder parfaitement vie prive et vie professionnelle. Aucune donne ne transite de l’une l’autre moins que l’on ne l’ait autoris en amont. Les entreprises bnficient aussi d’une scurit absolue grce au cryptage des fichiers en AES256 (courriers, contacts, documents…). Plus intrusive mais terriblement efficace, l’agrgation automatique des informations puises dans le carnet d’adresses, les rseaux comme dans les sites web autorise, avant un rendez-vous, l’affichage de toutes les informations utiles sur les personnes concernes, vitant une laborieuse recherche Google.

Les applications

Autrefois considr comme le maillon faible de l’cosystme Blackberry, le nombre d’applications disponibles au lancement devrait dpasser les 70 000. Si l’on reste loin des 750 000 logiciels de l’Appstore, on devrait trouver les rfrences principales. Gameloft a d’ailleurs annonc avoir dj port 15 de ses jeux phares en HD. RIM a en effet intelligemment mis au point des kits capables de transformer n’importe quel programme iOS, Android, Flash ou Html 5, en application Blackberry. En moins de 5 minutes…

Conclusion

Particulirement plaisant utiliser et garni de fonctionnalits novatrices, Blackberry 10 dispose de srieux atouts. La tche s’avre nanmoins complique aprs une longue priode d’immobilisme (un comble) et face la popularit sans cesse grandissante des systmes iOS et Android. La difficult percer de l’excellent Windows Phone de Microsoft (seulement 2% du march) en atteste. Le 30 janvier, RIM annoncera deux nouveaux appareils (un tactile et un hybride) dont la sortie devrait intervenir dans les semaines suivantes. Leur prix fera peut-tre la diffrence…


• Les plus

Clavier prdictif sensationnel.

Accs permanent aux services connects.

Sparation des vies prive et professionnelle.

• Les moins

Scan des donnes trs intrusif.

Messagerie BBM obsolte face aux forfaits avec SMS illimits.

Aucun recul pour apprcier la qualit des applications.

LIRE AUSSI:

RIM mise sur BlackBerry 10 pour se relancer

Les nouveauts high-tech de l’anne 2013

Source Article from http://www.lefigaro.fr/hightech/2013/01/24/01007-20130124ARTFIG00499-notre-premier-apercu-du-blackberry-10.php
Blackberry 10 : notre premier aperçu – Le Figaro
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNEnsbtRlQNWcjZLE6p5RyPLXIIBXw&url=http://www.lefigaro.fr/hightech/2013/01/24/01007-20130124ARTFIG00499-notre-premier-apercu-du-blackberry-10.php
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

Offres internet différenciées : Françoise Castex répond à Neelie Kroes – PC Inpact

La députée européenne Françoise Castex a répondu aujourd’hui dans Libération à la tribune de Neelie Kroes publiée la semaine passée. La commissaire européenne avait surpris bien du monde en affirmant une position favorable à des offres internet différenciées. Une mise à mal de la neutralité du net peu appréciée par Françoise Castex.

Des propos « inacceptables » 

« Selon moi, l’intérêt public ne s’oppose cependant pas à ce que les consommateurs s’abonnent à des offres internet limitées, plus différenciées, éventuellement pour un prix moins élevé ». Cette phrase de Neelie Kroes a fait grand bruit, et n’a pas laissé indifférents de nombreux internautes. Françoise Castex, qui s’est illustrée dans le passé pour ses prises de position au sujet d’ACTA ou encore du P2P et sur le rapport Gallo, n’a elle-même pas caché sa déception et a trouvé les propos de Neelie Kroes « inacceptables, aussi bien d’un point de vue économique qu’au regard de nos droits fondamentaux à l’ère numérique ».


Pour l’euro-députée, Neelie Kroes « légitime l’idée de transformer la ressource publique mondiale que doit être Internet en un réseau de distribution privé pour le seul bénéfice de quelques acteurs ». Et, afin d’accroître au maximum leurs recettes, les FAI souhaitent mettre en place une notion de rareté, dans le but de s’adapter à leurs différents accords réalisés avec les fournisseurs de contenus sur internet, principalement américains. 

« Libre choix de payer plus ? »

Dans sa tribune de la semaine passée, Neelie Kroes affirmait que son « principe de base consiste à dire que les consommateurs devraient être libres de faire de vrais choix quant à leur abonnement à l’internet et à leur activité en ligne ». Une liberté de choix contestée par Françoise Castex, qui estime au contraire que le système imposera aux consommateurs de payer en fonction d’un accès à un certain type de contenu. En somme, l’internaute sera dirigé par les FAI et les fournisseurs de contenus, ce qui sera bien loin du libre choix estime Castex.

 

« Libre choix de payer plus ? Libre choix d’être un consommateur captif d’ententes commerciales qui lui dictent à quels contenus il peut avoir accès ? ». L’eurodéputée craint ainsi qu’un internet à plusieurs vitesses se mette en place au niveau des contenus. Internet, « au lieu d’être cette formidable ouverture au monde et à la connaissance pour tous deviendrait un piège qui se referme sur l’internaute prisonnier de son fournisseur d’accès » résume-t-elle.

Quand le public baisse les bras face au privé

Mais pour Françoise Castex, le problème de la tribune de Neelie Kroes est qu’elle sous-entend que le privé a tout pouvoir et que le public est sans arme et laisse faire. Estimant qu’il s’agit là d’une soumission du politique aux géants économiques, la députée souhaite au contraire que le public intervienne à la fois pour des raisons économiques et pour protéger les libertés fondamentales des citoyens.


« En plusieurs occasions (Paquet Télécom, rejet d’ACTA), le Parlement européen s’est fait le relais des citoyens pour affirmer le principe fondamental de la neutralité des réseaux. Seul l’utilisateur final ou l’autorité judiciaire, dans le cadre d’une procédure contradictoire, devraient décider s’ils restreignent ou pas l’accès à certains contenus. »

Un droit fondamental « non négociable » 

La neutralité du net est pour Françoise Castex un droit fondamental « non négociable » et voter une loi punissant un opérateur allant à l’encontre de cette neutralité « devrait s’imposer avec évidence dans un État de droit ». Ces dernières années, certains pays ont d’ailleurs voté des lois en faveur de la neutralité du net. Nous pensons notamment aux Pays-Bas et au Chili.

 

Notez que le Parti Socialiste, alors qu’il était dans l’opposition, avait tenté il y a deux ans de faire voter une loi en faveur de la neutralité du net, en vain. Cette proposition expliquait notamment qu’« en portant atteinte à la neutralité de l’Internet, les États qui céderaient à cette tentation feraient plusieurs pas vers la transformation de ce réseau en une vaste galerie marchande, gouvernée par les intérêts des plus gros « commerçants » ». Soit des propos proches de ceux formulés par Françoise Castex.

Source Article from http://www.pcinpact.com/news/76981-offres-internet-differenciees-francoise-castex-repond-a-neelie-kroes.htm
Offres internet différenciées : Françoise Castex répond à Neelie Kroes – PC Inpact
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNE15eVIHelT_4W6lV1J9RnPKprD1A&url=http://www.pcinpact.com/news/76981-offres-internet-differenciees-francoise-castex-repond-a-neelie-kroes.htm
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

Cinq jeux vidéo français pilotés par la pensée – Le Figaro

Aprs la commande d’un jeu vido par la voix ou le geste, voil venir le pilotage par la pense. Les rsultats du projet de recherche franais OpenVibe 2, lanc en 2009 et financ hauteur d’un million d’euros par l’Agence nationale de la recherche sur un total de 3 millions, viennent d’tre prsents la presse. Une salle de jeux du futur provisoire a t mise sur pied par des chercheurs de l’Inria, l’institut public de recherche ddi aux sciences du numrique, associs ceux des laboratoires de l’Inserm, du CNRS et du CEA, des ingnieurs d’entreprises du jeu vido – Ubisoft, Blacksheep Studio et Kylotonn Games – et de deux socits spcialises dans le transfert de technologies (Lutin et Clart).

Les experts ont travaill analyser et convertir l’activit lectrique mise par le cerveau, que l’on recueille lors d’un lectroencphalogramme par exemple, en commandes de jeu vido. En portant un casque spcial, il est possible de bouger un curseur vers la droite ou la gauche ou d’activer une commande en se focalisant sur l’action accomplir, par exemple.


Les cinq jeux en dmonstration

Brain Arena

Le jeu de foot propos par les chercheurs de l’Inria est une innovation majeure, mme si les graphismes ne sont pas la hauteur de la prouesse: il s’agit du premier jeu multijoueur contrl par la pense. Le principe est de comparer les activits crbrales des deux joueurs: l’un pense envoyer la balle gauche en activant son bras droit, le deuxime envoyer la balle droite en activant son bras gauche. Un bras de fer crbral de quelques secondes en somme.

Cocoto Brain

Dans le jeu Cocoto Brain, dvelopp par l’diteur Kylotonn Games, c’est l’mission d’une image qui scintille une frquence donne qui va produire un signal spcifique dans le cerveau. Des monstres, qui disposent chacun d’un carr rouge qui scintille au-dessus de la tte, veulent attraper une princesse. En se concentrant sur le carr au-dessus du monstre, le joueur peut remplir une jauge pour le tuer. S’il n’y parvient pas temps, il peut le tuer en cliquant dessus avec sa souris, mais il ne marque alors aucun point.

BCI Training Center

Dvelopp par la socit Black Sheep Studio, ce jeu consiste faire disparatre une gemme de couleur rouge parmi diffrents cristaux. L’utilisateur doit cliquer dessus avec la souris de manire traditionnelle mais la pierre prcieuse n’apparat que lorsque le joueur est suffisamment concentr.

Serious Game

Envisag dans le traitement des dficits attentionnels, le prototype est dvelopp par Clarte et cumule un casque lectrodes et des lunettes d’immersion. Le principe est de proposer aux enfants un outil ludique leur permettant de dvelopper leurs capacits de concentration en classe. S’ils parviennent se focaliser, ils ont alors accs au dessin anim diffus au fond de la classe. Les chercheurs de l’Inria aimeraient bien continuer dvelopper ce projet pour mettre au point un systme oprationnel destination des thrapeutes.

Brain Invaders

En hommage au clbre Space Invaders, le jeu est bas sur la destruction d’un vaisseau bien particulier dissimul au milieu d’une multitude. Le cerveau doit ragir un stimulus: l’apparition d’un cercle rouge autour de la cible.


Deux types de casques diffrents utiliss

L’approche multidisciplinaire a conduit la publication de 50 articles scientifiques, ce qui est un volume important, assure Anatole Lcuyer, chercheur l’Inria et pilote du projet. Des avances ont t obtenues dans trois directions: les neurosciences, en identifiant dans le cerveau de zones lies des activits mentales comme l’attention et la concentration; le traitement du signal, en parvenant supprimer des signaux parasites complexes induits par l’activit musculaire qui interfre avec les ondes crbrales utiles au jeu; en amliorant et en crant de nouveaux algorithmes pour grer les interactions homme-machine.

Deux casques diffrents ont t utiliss pour ces expriences. Les premiers sont des casques mdicaux certifis dots de nombreuses lectrodes. Prcis, mais complexes mettre en œuvre et peu adaptables, ils sont aussi trs chers (10.000 20.000 euros). Pour la plupart des dmos, les chercheurs ont donc prfr se servir de casques sommaires qui peuvent tre acquis sur Internet. L’un d’entre eux est le casque Epoq, propos par la socit australienne Emotiv Systems et vendu 299 dollars.

En 2009, le groupe amricain Mattel avait commercialis aux tats-Unis le jeu Mindflex pour lancer une balle, qui tait en thorie commande par la pense au moyen d’un casque qui servait lire les intentions du joueur. Mais des esprits chagrins avaient soulign que les rsultats taient alatoires… Depuis, les projets se multiplient en France et dans le monde sur la commande crbrale. La socit amricaine NeuroSky s’est notamment spcialise dans le dveloppement d’un casque de commande par la pense, qui avait dj t fourni pour le jeu de Mattel, et qui est dclin prsent en tant qu’accessoire pour des jeux simples (puzzle et labyrinthe) avec des smartphones d’Apple et de Google.

LIRE AUSSI:

Les remarquables progrs du bras contrl par la pense

Un bras robotis command par la pense

Source Article from http://www.lefigaro.fr/hightech/2013/01/22/01007-20130122ARTFIG00551-cinq-jeux-video-francais-pilotes-par-la-pensee.php
Cinq jeux vidéo français pilotés par la pensée – Le Figaro
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNGkIei_H-2Dzk33ncrWn-IIJ8oWGw&url=http://www.lefigaro.fr/hightech/2013/01/22/01007-20130122ARTFIG00551-cinq-jeux-video-francais-pilotes-par-la-pensee.php
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

PSA : trois plates-formes et une centrale d’achat avec GM – Le Point

L'accord de coopération entre PSA et GM est officialisé ce jeudi avec la signature entre Steve Girsky (à gauche) et Philippe Varin (à droite) pour le développement de trois plates-formes communes et une centrale d'achat.

L’accord de coopération entre PSA et GM est officialisé ce jeudi avec la signature entre Steve Girsky (à gauche) et Philippe Varin (à droite) pour le développement de trois plates-formes communes et une centrale d’achat.

Source Article from http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-trois-plates-formes-et-une-centrale-d-achat-avec-gm-24-01-2013-1619727_659.php
PSA : trois plates-formes et une centrale d’achat avec GM – Le Point
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNG1i2SWPNsMVwigqTzeJDXPWjPYxA&url=http://www.lepoint.fr/auto-addict/strategie/psa-trois-plates-formes-et-une-centrale-d-achat-avec-gm-24-01-2013-1619727_659.php
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

Twitter. Le « mot-dièse » fait ricaner mais il devait voir le jour… – Ouest-France

Quel déchaînement ! L’apparition du néologisme « mot-dièse » au Journal officiel, le 23 janvier, a suscité immédiatement des dizaines de réflexions ironiques ou enflammées sur le Net, et notamment sur Twitter. Le site de micro-blogging étant l’endroit idéal pour descendre en flammes ce fameux « mot-dièse », adaptation dans la langue de Molière du « hashtag » cher aux tweetos.

Une précision s’impose : si la Commission générale de terminologie et de néologisme, qui dépend du ministère de la Culture, a créé « mot-dièse », ce n’est pas pour embêter les internautes mais pour que la Constitution française puisse être respectée.

Tout document officiel doit être écrit en français

Celle-ci stipule en effet, dans son article 2 : « La langue de la République est le français. » Conséquence : tout document officiel issu d’une administration, au sens large, doit être écrit en français. Cela vaut aussi bien pour un décret ministériel, une loi votée au Parlement, un jugement, etc.

Donc, les internautes pourront bouder « mot-dièse », comme ils ont snobé « terminal de poche » ou « ordiphone » (pour smartphone). Ou, s’ils veulent se faire remarquer, choisir le « mot-clic » recommandé par l’Office québécois de la langue française en 2011 pour remplacer « hashtag » sur les bords du Saint-Laurent.

Alain GUYOT.

Ici, le site France Terme qui reprend le travail de la Commission générale de terminologie et de néologisme et, moins officiel, le WikiLF, qui sollicite les internautes.

Source Article from http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Twitter.-Le-mot-diese-fait-ricaner-mais-il-devait-voir-le-jour…_6346-2156824-fils-tous_filDMA.Htm
Twitter. Le « mot-dièse » fait ricaner mais il devait voir le jour… – Ouest-France
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNEqGObmSMz60YkRE77y2lWVDVt0bA&url=http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Twitter.-Le-mot-diese-fait-ricaner-mais-il-devait-voir-le-jour…_6346-2156824-fils-tous_filDMA.Htm
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

4G : Bouygues répond à SFR et Free à propos des pertes d’emplois … – Univers Freebox


Nos flux rss |

CSS Valide |

Signaler un abus |

Contacter le webmaster |

Freeportail |

Sitemap |

Mobile |

Google+ |

Annonceurs |

Conception graphique: Pulpstudio / Site développé et adapté pour SPIP par Vincent Barrier
Copyright © 2005-2009 – Univers Freebox – Tous droits réservés. / Univers Freebox n’a aucun lien avec les sociétés Iliad – Free

Source Article from http://www.universfreebox.com/article/19465/4G-Bouygues-repond-a-SFR-et-Free-a-propos-des-pertes-d-emplois-supposees
4G : Bouygues répond à SFR et Free à propos des pertes d’emplois … – Univers Freebox
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNFlbL1mgaPHVXR9lr_aJ3TdcBllXw&url=http://www.universfreebox.com/article/19465/4G-Bouygues-repond-a-SFR-et-Free-a-propos-des-pertes-d-emplois-supposees
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif

Des images de caméras privées visibles en direct sur Internet – Le Figaro

Des camras censes apporter plus de scurit aux particuliers, et qui se retournent contre les clients! Depuis des mois, une faille dans le logiciel des camras vendues par la socit TRENDnet permet n’importe qui de se connecter aux flux vido qu’elles enregistrent. Les images en temps rel sont visibles par n’importe qui, l’insu des propritaires.

La faille est pourtant connue depuis un an. C’est un des membres du blog Console Cowboy qui a publi, le 10 janvier 2012, un billet pour signaler la brche. Assez vite, quelques sites d’information comme The Verge ont relay l’information. Puis quelques mdias. TRENDnet, de son ct, a publi en fvrier un communiqu o il est demand de faire une mise jour du logiciel de la camra pour corriger le problme, et l’a envoy tous ses clients enregistrs.

Une carte mondiale des webcams

Mais voil: certains acqureurs de camras TRENDnet ne sont pas enregistrs. Combien n’ont en effet pas voulu communiquer leurs informations l’entreprise amricaine pour, paradoxalement, protger leur vie prive.

Beaucoup, si l’on en croit les sites qui rpertorient les adresses IP (l’adresse donne tout lment connect Internet) des camras. Network World, voulant attirer l’attention sur l’ampleur du phnomne, a mis en place un site, dsormais inaccessible, utilisant Google Maps. Il ouvrait sur une carte du monde avec la localisation de centaines de camras, un bon nombre tant d’ailleurs situes en France. Il suffisait de cliquer pour avoir l’image.

Google a fait fermer le site le 23 janvier; il ne suivait pas les droits relatifs la vie prive et l’image, dont le respect se veut garanti par la charte d’utilisation du moteur de recherche.

Que voit-onexactement?

Ici la vidosurveillance d’une boutique d’lectronique, l une employe de bureau qui va sur Facebook en buvant un caf, deux clics plus loin, un homme qui regarde la tl, en peignoir dans son canap, un bb qui dort, l’accueil d’une clinique, une famille qui djeune… Les situations sont aussi varies que les clients. Ceux-ci sont majoritairement des particuliers qui voulaient simplement acqurir une webcam, ou installer une camra de scurit chez eux. Ainsi que des petites et moyennes entreprises, pour leur rseau de surveillance prive.

Un homme en train de laver une voiture, un berceau, un atelier, une salle d'attente... Les images accessibles sur Internet sont aussi varies que les raisons d'installer une webcam.
Un homme en train de laver une voiture, un berceau, un atelier, une salle d’attente… Les images accessibles sur Internet sont aussi varies que les raisons d’installer une webcam.

La manipulation est simple. Une fois trouve sur un des sites qui les recense, il suffit de rentrer l’adresse IP de la camra dans son navigateur pour accder la vido en direct.

Des risques vritables

Cette intrusion flagrante dans la vie prive inquite, bien qu’il ne semble pas y avoir de drive pour le moment. Les internautes s’amusant surtout aller de camra en camra, la recherche d’une quelconque ppite…

Mais l’affaire pourrait prendre une dimension plus grave via Shodan HQ. Shodan est un moteur de recherche qui ne catalogue pas les sites, l’inverse de Google ou Yahoo!. Il recense les appareils et matriels connects Internet, via leur adresse IP, du smartphone au serveur informatique.

En rentrant un simple mot-cl, on peut alors accder la liste des camras vendues par TRENDnet, ainsi qu’ leur localisation. Le site propose tout un ventail de scripts facilitant le piratage. Certains internautes auraient ainsi russi, partir de la webcam, pntrer par exemple la bote mail de ses propritaires.

LIRE AUSSI:

Effacer ses traces sur Internet pour protger sa vie prive

Skype accus d’espionner les conversations de ses membres

Source Article from http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/24/01016-20130124ARTFIG00425-des-images-de-cameras-privees-visibles-en-direct-sur-le-net.php
Des images de caméras privées visibles en direct sur Internet – Le Figaro
http://news.google.com/news/url?sa=t&fd=R&usg=AFQjCNFPf5rL2ObskISHWkfKv00SxxDFsQ&url=http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/24/01016-20130124ARTFIG00425-des-images-de-cameras-privees-visibles-en-direct-sur-le-net.php
http://news.google.fr/news?pz=1&cf=all&ned=fr&hl=fr&topic=t&output=rss
Science/High-Tech – Google Actualités
Google Actualités
http://www.gstatic.com/news/img/logo/fr_fr/news.gif